Equipe 3 – Plasticité Moléculaire et Cellulaire dans les Maladies Cardiovasculaires

Equipe dirigée par E. Balse et S. Nadaud:

L’équipe 3 est fondée sur le postulat que réunir différents domaines de Recherche promeut une Recherche intégrative et multidisciplinaire sur le remodelage cardiovasculaire. Quatre points critiques ont été identifiés:

  • La plasticité de la composition cellulaire du tissu cardiovasculaire, en particulier la capacité des cellules progénitrices à être recrutées et à se différencier en diverses lignées mésenchymateuses.
  • La plasticité des complexes protéiques macromoléculaires régulant la fonction cardiaque et leur rôle dans la dysfonction de la pompe cardiaque et dans les arythmies.
  • Le rôle du décalage métabolique cellulaire pour une nouvelle performance énergétique.
  • Le rôle des cellules immunitaires et inflammatoires au cours du remodelage cardiovasculaire.

Cette équipe est rattachée à l’école doctorale 394 « Physiologie et Physiopathologie ».

 

Equipe 1 – Génomique et Physiopathologie des Maladies du Myocarde

Equipe dirigée par P. Charron:

L’activité de l’équipe 1 se concentre sur 4 axes de Recherche:

  • Identifier les acteurs clefs (variants génétiques fréquents ou rares, voies de signalisation) des cardiomyopathies et des canalopathies à travers des approches de génomique et « d’omic ».
  • Comprendre la fonction, les interactions et la physiopathologie des acteurs clefs de ces maladies à travers l’étude de cardiomyocytes humains dérivés de cellules IPS de patients et de modèles murins.
  • Traduire ces nouvelles connaissances en pratique clinique, en particulier au moyen de tests génétiques et du séquençage à haut débit, pour développer une médecine personnalisée.
  • Mettre au point de nouvelles thérapies (pharmacologiques, interventionnelles, géniques) pour les maladies monogéniques ou plus complexes comme l’insuffisance cardiaque et les arythmies.

Cette équipe est rattachée à l’école doctorale 394 “Physiologie, Physiopathologie et Thérapeutique ».