Equipe 3 – Physiopathologie de l’Excitabilité Cellulaire

Equipe dirigée par S. Hatem

L’activité de cette équipe est centrée sur l’étude des mécanismes moléculaires qui sous-tendent l’électrophysiologie cellulaire dans les arythmies cardiaques et en particulier dans la fibrillation auriculaire. Par des approches d’électrophysiologie des myocytes cardiaques, d’imagerie moléculaire de cellules vivantes et des modèles expérimentaux de maladies cardiaques, cette équipe étudie les mécanismes reliant le remodelage cardiaque, les modifications de l’excitabilité de l’oreillette et le substrat de la fibrillation auriculaire.

Cette équipe est rattachée à l’école doctorale 394 « Physiologie et Physiopathologie ».